Rentilly – le cabaret du néant


En référence au célèbre cabaret à thèmes installé à la fin du XIXe siècle à Montmartre et qui déployait son ambiance parodique et funèbre en se jouant avec une ironie sulfureuse de situations macabres, le Frac Île-de-France et la Communauté d’Agglomération de Marne et Gondoire présentent, du 8 mars au 5 juillet 2020 au Château de Rentilly, Le Cabaret du Néant, une exposition conçue par la nouvelle filière « Métiers de l’exposition » des Beaux-Arts de Paris, qui associe des artistes contemporains aux chefs-d’œuvre de la collection des Beaux-Arts de Paris.

Ainsi la barrière des siècles est abolie avec des œuvres de la collection des Beaux-Arts de Paris : Pierre Louis Deseine, Jean Baptiste Désoria, Albrecht Dürer, Gautier d'Agoty, Théodore Géricault, Francisco de Goya, Hans Holbein… des oeuvres de la collection du Frac Île-de-France : Evgen Bavcar, Graham Gussin, Lucien Hervé, Pierre Huyghe, Christian Lhopital, Antoine Marquis, Bernhard Martin, Alicia Paz, Bettina Samson, celles d'artistes invités : Jean-Michel Alberola, Ismaïl Bahri, Hicham Berrada, Christian Boltanski, Xavier Boussiron, Flora Bouteille, Nina Galdino, Claire Isorni, Ann-Veronica Janssens, Benoît Pype, Hugues Reip, Alain Séchas, Valérie Sonnier, Victor Yudaev, Tereza Zelenková

Le thème est décliné en trois parties aux titres prometteurs : le festin des inquiétudes, anatome de la consolation et fin de partie, cette dernière étant un écho à la pièce éponyme de Samuel Beckett.

Légendes

> Estampe, France, XIXe siècle © Collection des Beaux-Arts de Paris / Photo : Thierry Ollivier

> Carte postale souvenir du Cabaret du néant. DR

frac île-de-france, le château

Parc culturel de Rentilly - Michel Chartier

Domaine de Rentilly. 1, rue de l’Étang 77600 Bussy-Saint-Martin

T. 01 60 35 46 72

www.fraciledefrance.com

www.parcculturelrentilly.fr

Bon à savoir. Le cabaret du Néant à Pigalle, a connu un succès considérable. Dans cette époque assez guindée, l'érotisme, entre amour et mort, fascine. Le cabaret fut créé en 1892 au 34 boulevard de Clichy par Antonin qui ouvrit quelques années plus tard le cabaret du Ciel et celui de l'Enfer. Le cabaret connaît un succès fou. On y trinque devant les squelettes... Des cartes postales souvenir sont même éditées.

A noter. Le commissaire de l’exposition est Jean de Loisy avec des étudiants de la filière “Métiers de l’exposition” conduite par Thierry Levier. Il s'agit d'une nouvelle filière professionnalisante, proposée aux étudiants de 3e année des Beaux-Arts de Paris, conçue en partenariat avec le Palais de Tokyo. On ne peut que s'en réjouir.


 THE ARTIFACT MANIFAST: 

 

This is a great space to write long text about your company and your services. You can use this space to go into a little more detail about your company. Talk about your team and what services you provide. Tell your visitors the story of how you came up with the idea for your business and what makes you different from your competitors. Make your company stand out and show your visitors who you are. Tip: Add your own image by double clicking the image and clicking Change Image.

 UPCOMING EVENTS: 

 

10/31/23:  Scandinavian Art Show

 

11/6/23:  Video Art Around The World

 

11/29/23:  Lecture: History of Art

 

12/1/23:  Installations 2023 Indie Film Festival

 FOLLOW THE ARTIFACT: 
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
 RECENT POSTS: 
 SEARCH BY TAGS: 
Pas encore de mots-clés.

2a ailleurs & autrement en pays d'arts 

Qu'imaginer ? Quand le discours sur l'art d'aujourd'hui est trop dans le... discours, et pas suffisamment dans le vécu des artistes, ne parle pas de leur faire, de leur savoir ou de leur quête. Quand ce métalangage alimente souvent le jeu des affairistes, qui ont désormais main-mise sur les foires institutionnelles ou sur les ventes aux enchères. Certains prix gonflent. Pourquoi ? Et surtout pour qui ? Quelle place laisse le marché aux artistes contemporains qui n'appartiennent pas au sérail des magnats et n'ont pas voix au chapitre ?

Face à cette censure, il reste à lutter, à résister... Et beaucoup. Pour ceux qui croient en l'art et ont foi dans les artistes, qu'il s'agisse de peinture, dessin, installation, photo, vidéo, conception numérique... Et qui, en dépit des difficultés, continuent d'agir.

Je souhaite, avec ce site et son magazine, 2A, que je crée, apporter ma pierre à un édifice qui peut, je le crois, se reconstruire. Comment ? En donnant la parole à ceux qui sont avant le discours, et dans l'action. Pourquoi ? Parce que je les aime profondément et que j'ai un grand respect pour leur travail.

2A a pour objectif de témoigner de cet ailleurs et de cet autrement qui animent vraiment l'art, les arts. Avec simplicité. Sans rentre-dedans. Sans mots creux. Avec des reportages, des rencontres, des pistes à suivre.

Il s'agit aussi de se replonger dans l'univers de maîtres du passé, dont le travail, parfois tombé dans l'oubli, ou volontairement exclu des circuits, a pourtant et certainement nourri les nouvelles générations. Pourquoi nier les racines ?

A nous, également, d'ouvrir la porte à ceux dont les ancêtres ont été le creuset de l'inspiration occidentale, sans qu'on leur reconnaisse une véritable existence, en Afrique, Asie, Amériques, Australie... Si nous sommes ici, et maintenant, nous le sommes autrement, et nous le devons aussi à ailleurs.

Je voudrais que l'on puisse parler du travail de tous, sereinement, avec sincérité, avec coeur.

Camus a écrit : « Créer, c'est vivre deux fois. »

Soyons fous : créons et vivons ! Plusieurs fois... si possible !

Molly Mine

La parabole de la fourmi

Une fourmi pèse environ 75 mg.
Une fourmilière peut réunir
2 millions d'individus qui, ensemble, pèsent donc 150 kg.

Si nous unissons nos forces, si nous faisons front, nous pourrons, comme les fourmis, accomplir des exploits, et construire, les uns avec les autres, un ailleurs & un autrement,
pour l'amour de l'art.

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W