Paris – Nazanin Pouyandeh chassée du Paradis


« Jai été chassée du Paradis ». C'est le titre de la nouvelle exposition de Nazanin Pouyandeh. Qu'est-ce que cela signifie : que Nazanin est la nouvelle Eve, celle qui détient le langage après avoir croqué la pomme défendue et entraîné Adam dans l'aventure ? Pourquoi pas... Ou alors, c'est tout autre chose. Le peintre cultive le mystère et les entrées multiples : ses toiles ne sont pas à sens unique. On n'y voit que ce que l'on cherche. On s'y fait piéger. C'est donc une forme de perversité que cultive – avec art – Nazanin Pouyandeh. Démonstration avec sa nouvelle exposition où l'on se perd dans les méandres de paysages, peuplés de créatures, qui explosent en des fêtes improbables et très sexy ou pas du tout. Les portraits ne sont pas plus sages. Ils explorent les relations dominé(e)-dominant(e) dans des visions où le sexe de la femme en tenue sado-maso peut nourrir l'inspiration des peintres d'un jet arc-en-ciel ou d'un flot d'urine, alors qu'ailleurs, son être entier est écrasé par deux pieds – masculins ou féminins ? Le mystère est là : c'est celui de la création. Nazanin Pouyandeh a coutume d'occuper l'espace de sa toile pour que notre oeil y soit captif, cherchant une clé sans doute perdue.

L'oeuvre portant le titre de l'exposition, où le sexe est caché, banni, chassé du Paradis, pour, peut-être s'en libérer, est à ce niveau significative*... de ce que l'on veut y mettre y compris le peintre en pleine tâche. Reste un bout de ciel inoccupé en haut à droite, pour juger si l'Eden est terrestre ou céleste, ou pour donner une possibilité de s'évader d'une prison dorée ? MM

Légendes

> L’Intrus. Huile sur toile 65 x 54 cm, 2020

> J’ai été chassée du paradis. Huile sur toile 160 x 200 cm, 2019

Galerie Sator Marais. 8 passage des Gravilliers 75003 Paris. www.galeriesator.com

* Masaccio (1401-1428) pour son « Expulsion du jardin d'Eden » (1424-1425) fut beaucoup moins prude.


 THE ARTIFACT MANIFAST: 

 

This is a great space to write long text about your company and your services. You can use this space to go into a little more detail about your company. Talk about your team and what services you provide. Tell your visitors the story of how you came up with the idea for your business and what makes you different from your competitors. Make your company stand out and show your visitors who you are. Tip: Add your own image by double clicking the image and clicking Change Image.

 UPCOMING EVENTS: 

 

10/31/23:  Scandinavian Art Show

 

11/6/23:  Video Art Around The World

 

11/29/23:  Lecture: History of Art

 

12/1/23:  Installations 2023 Indie Film Festival

 FOLLOW THE ARTIFACT: 
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W
 RECENT POSTS: 
 SEARCH BY TAGS: 
Pas encore de mots-clés.

2a ailleurs & autrement en pays d'arts 

Qu'imaginer ? Quand le discours sur l'art d'aujourd'hui est trop dans le... discours, et pas suffisamment dans le vécu des artistes, ne parle pas de leur faire, de leur savoir ou de leur quête. Quand ce métalangage alimente souvent le jeu des affairistes, qui ont désormais main-mise sur les foires institutionnelles ou sur les ventes aux enchères. Certains prix gonflent. Pourquoi ? Et surtout pour qui ? Quelle place laisse le marché aux artistes contemporains qui n'appartiennent pas au sérail des magnats et n'ont pas voix au chapitre ?

Face à cette censure, il reste à lutter, à résister... Et beaucoup. Pour ceux qui croient en l'art et ont foi dans les artistes, qu'il s'agisse de peinture, dessin, installation, photo, vidéo, conception numérique... Et qui, en dépit des difficultés, continuent d'agir.

Je souhaite, avec ce site et son magazine, 2A, que je crée, apporter ma pierre à un édifice qui peut, je le crois, se reconstruire. Comment ? En donnant la parole à ceux qui sont avant le discours, et dans l'action. Pourquoi ? Parce que je les aime profondément et que j'ai un grand respect pour leur travail.

2A a pour objectif de témoigner de cet ailleurs et de cet autrement qui animent vraiment l'art, les arts. Avec simplicité. Sans rentre-dedans. Sans mots creux. Avec des reportages, des rencontres, des pistes à suivre.

Il s'agit aussi de se replonger dans l'univers de maîtres du passé, dont le travail, parfois tombé dans l'oubli, ou volontairement exclu des circuits, a pourtant et certainement nourri les nouvelles générations. Pourquoi nier les racines ?

A nous, également, d'ouvrir la porte à ceux dont les ancêtres ont été le creuset de l'inspiration occidentale, sans qu'on leur reconnaisse une véritable existence, en Afrique, Asie, Amériques, Australie... Si nous sommes ici, et maintenant, nous le sommes autrement, et nous le devons aussi à ailleurs.

Je voudrais que l'on puisse parler du travail de tous, sereinement, avec sincérité, avec coeur.

Camus a écrit : « Créer, c'est vivre deux fois. »

Soyons fous : créons et vivons ! Plusieurs fois... si possible !

Molly Mine

La parabole de la fourmi

Une fourmi pèse environ 75 mg.
Une fourmilière peut réunir
2 millions d'individus qui, ensemble, pèsent donc 150 kg.

Si nous unissons nos forces, si nous faisons front, nous pourrons, comme les fourmis, accomplir des exploits, et construire, les uns avec les autres, un ailleurs & un autrement,
pour l'amour de l'art.

© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Instagram B&W